Association Connaître Protéger la Nature "La Catignolle"

Port-Mort 27940

Vous êtes sur la "page pratique"


Questions          Que faire quand          Applications pour smartphone          Sciences Participatives       Livres

Accueil


Qui sommes nous?


Adhérer


Activités et Agenda


Sentier Plantes Sauvages


Biodiversité Port-Mort


Page  Pratique


Accès Page Adhérents


Page facebook



Contacts
Vous vous demandez que faire quand on trouve un oiseau blessé , quelles sont les applications nature sur smartphone , quelles sciences participatives rejoindre etc...Cette page est faite pour vous !
N'hésitez pas à nous envoyer vos questions sur la page contact.

Les questions que vous vous posez


   1/ Faut-il piéger le frelon asiatique ?

   2/ Faut-il nourrir les oiseaux toute l'année ?
A chaque pays sa pratique :
En France on limite le nourrissage des oiseaux aux périodes hivernales, en revanche, dans les pays anglo-saxons, il est recommandé de nourrir également d'octobre à mai.
Comment s'y retrouver?
La limitation du nourrissage en période de froid vise à limiter la mortalité pendant les périodes de gel, surtout lorsque celles-ci se prolongent. Le nourrissage s'arrête généralement en mars, car au printemps, les oiseaux deviennent nettement plus territoriaux et la mangeoire peut devenir le théâtre de violentes disputes (Mésanges et Rouges-Gorges sont coutumiers du fait !). En effet, si un poste de nourrissage se trouve à l'intérieur du territoire d'un oiseau nicheur, ce dernier risque d'être nettement perturbé par l'intrusion de concurrents fréquentant la mangeoire. Les conséquences peuvent être dramatiques car la nichée peut être abandonnée.


                
                 Comment nourrir les oiseaux en hiver ?

                 Nourrir les oiseaux a des conséquences sur la nature et sur nous. Le saviez-vous, le nourrissage des oiseaux a un impact sur la               longueur du bec de ceux-ci ! Voir l'article de Futura-sciences.com  pour en savoir plus.

   3/ Faut-il nettoyer un nichoir à oiseaux ?

Il est plus que recommandé de nettoyer les nichoirs à l'automne ou même en février. En effet, les passereaux n'utilisent pas l'ancien nid l'année suivante, ils en construisent un nouveau.
L'ajout de matériaux sur un ancien nid pose également un problème dû au fait que le niveau du nid se trouve ainsi plus près du trou d'envol, exposant les oisillons aux prédateurs. Le nettoyage minimise également les risques    de maladie.
Après avoir vérifié que le nichoir est vide d'occupants, vider le nichoir avec des gants. Brosser l'intérieur avec une brosse métallique.
Vérifier l'état global du nichoir, notamment du couvercle.
Replacer le nichoir à l'abri du vent à 2 m du sol minimum, sans le clouer s'il est sur un arbre (utiliser du fil de fer par exemple).



   4/Comptage des oiseaux : comment faire ?


   5/ Comment installer des abris pour les insectes ?
Le saviez-vous, il vaut mieux installer des abris indépendants et dispersés dans le jardin, plutôt qu'un gros hôtel à insectes. En effet ceci évite la propagation de maladies et une prédation excessive, certains oiseaux, comme les mésanges par exemple, ayant bien compris qu'il fallait se poster juste devant l'hôtel pour faire son marché sans effort !

       Abri à insectes : à éviter et à privilégier          Abri à insecte : les hôtes possibles            Quel abri pour quel insecte ?



Que faire quand...?


1/ Un oiseau se tape contre ma vitre ou est prédaté. Retrouvez ici les conseils de Régine Salvat Auteur tirés de la page facebook
oiseaux de France.

2/ Il y a un mammifère mort sur la route : transmission d'observation
Le programme régional d'étude et de prévention de la mortalité de la faune sauvage, nommé Mam'route, a été élaboré par le Groupe Mammalogique Normand.
De nombreux animaux sauvages sont en effet victimes du trafic routier. Ils sont tués le plus souvent sur des secteurs localisés. La connaissance de ces derniers permet la réalisation d'un état des lieux afin de tenter d'apporter des solutions techniques d'aménagement.

Pour ce faire, vous pouvez transmettre vos informations sur le site mamroute.fr . Il existe également une application téléphonique téléchargeable sur ce même site. Vous y trouverez également plein de renseignements sur les mammifères de Normandie.

3/ J'ai trouvé un oiseau bagué :
Les conseils de la LPO

4/J'ai trouvé un jeune oiseau :
les conseils de la LPO          poster


Quelques applications nature pour smartphone

Vous voulez connaître le nom d'une plante, d'un insecte, d'un champignon etc...téléchargez une application gratuitement sur votre smartphone.La plupart de ces applications fonctionnent souvent selon les modalités suivantes : prendre en photo l'objet de votre recherche pour que l’intelligence artificielle puisse vous fournir des informations  à son sujet après l’avoir reconnue.

Ne sont listées ici que les principales applications gratuites. Il en existe bien d'autres, certaines peuvent être payantes :

Plantes, fleurs :

Plantnet
Flora incognita
Plantsnap
Insectes :

papillonline
INPN espèces
Nabu insekten (en allemand)
Ciel :

Carte du ciel
Skymap
Skyview

Arbres et forêt :

Clés de forêt
Oiseaux :

birdnet
ornidroid

Pluridisciplinaires :

inaturalist


Sciences participatives :

"Toute personne, spécialiste ou amateur, peut contribuer en collectant des observations sur la faune et la flore. Ces données enrichissent les programmes scientifiques. C’est cette collaboration entre les citoyens et les chercheurs que l’on nomme les sciences participatives".
C'est ce qu'indique le portail des observatoires participatifs des sciences de la nature.

Voici les observatoires les plus populaires :
  • Observatoire des oiseaux des jardins : Compter et noter les oiseaux qui visitent le jardin 1 fois par semaine pendant 10 minutes. S'ajoute deux comptages d'une heure dans l'année en janvier pour les oiseaux hivernants et en mai pour les oiseaux nicheurs. Ces deux comptages peuvent se faire indépendamment de l'observatoire. https://www.vigienature.fr/fr/observatoire-des-oiseaux-des-jardins
  • Spipoll ; Suivi photographique des insectes pollinisateurs :Choisir une plante et photographier tous les insectes qui s'y posent pendant 20 minutes. Les identifications sont faites par des spécialistes et il existe une banque de données.https://www.vigienature.fr/fr/spipoll-0
Liste des observatoires de sciences participatives extraite du  site : https://www.biodiversite-nouvelle-aquitaine.fr/                                                                        

Livres


1/ Pour les adultes, quelques guides :
  • Guide des fleurs sauvages de Fitter et Blamery éd Delachaux Niestlé
  • Guide Delachaux des fleurs de France et d'Europe (très complet)
  • Arbres d'Europe de Johnson et More éd Delachaux et Niestlé
  • Accueillir la faune sauvage au jardin de Albouy et Richard éd Ulmé
  • Le guide ornitho de Svenson et Mullarney éd Delachaux Niestlé
  • Guide des oiseaux de Normandie de Nicolle et Michel éd Hypolaïs
  • Le petit guide entomo de Albouyet Fouquet éd Delachaux et Niestlé
  • Petits animaux des jardins et des maisons éd Delachaux et Niestlé

2/Pour les enfants, quelques livres :
  • A chacun son caca de Wellington et Taylor? Comment devenir expert en crottes et repérer les traces d'animaux
  • Les plantes qui puent qui pètent qui piquent de Hignard, Pontoppick et Le Bris. Drôle et instructif
  • Faut pas pousser Mémé dans les orties et autres expressions botaniques. Guide rigolo des dites expressions
  • Peter Pou, fidèle ami des enfants. Ludique comprend fiction et documentaire
  • Les animaux de la campagne de Chauvelot. Informations sur les animaux avec des vignettes à découper


                                                Retour Accueil                                                                          Haut de page